Dove contraint de s’excuser pour une publicité jugée raciste

Capture d’écran 2017-10-09 à 13.04.48

Capture d’écran 2017-10-09 à 13.05.03

Capture d’écran 2017-10-09 à 13.05.27

 

 

 

 

 

 

Crédit : Capture d’écran Twitter

 

Dans cette publicité Dove, une femme noire devenait blanche une fois lavée. Ses dirigeants se sont excusés, plaidant une méprise. La vidéo a été supprimée, mais les internautes restent révoltés.

La marque de cosmétique Dove est contrainte de laver son linge sale en public ce lundi. En cause, une publicité en ligne présentant une femme noire devenue blanche une fois lavée. La marque, propriété du groupe néerlandais Unilever, a présenté ses excuses après avoir reçu de nombreuses accusations de racisme.

« Dans une image publiée cette semaine, nous sommes passés à côté en pensant représenter les femmes de couleur, et nous regrettons profondément le tort que cela a causé » déclare la marque sur Twitter.

La vidéo en question, une publicité d’une durée de trois secondes pour un savon liquide, montrait une femme noire enlevant un tee-shirt pour laisser apparaître une femme blanche et rousse, qui elle-même enlève son tee-shirt et laisse apparaître une troisième femme brune au teint mat.

Malgré les excuses publiques et le retrait de la vidéo, les internautes continuent d’appeler au boycott de la marque avec le mot clé #BoycottDove, rappelant que ce n’est pas la première fois qu’un dérapage de ce type est remarqué. En 2011, une publicité montrait déjà un avant/après, la femme la plus sale étant noire de peau, celle avec la peau blanche étant « la plus belle ». Une lotion pour « peaux normales à noires » avait également été pointé du doigt en mars 2015.

L’action d’Unilever était en baisse de 0,39% à la bourse de Londres ce lundi.

Louise Boutard

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *