Procès Outreau : ce qu’il faut retenir de ce lundi 1er juin

Ce lundi s’est ouvert la dernière semaine du troisième procès Outreau. La cours d’assises des mineurs d’Ile-et-Vilaine est chargée de juger Daniel Legrand fils pour des accusations d’actes pédophiles qu’il aurait commis avant ses 18 ans. Le délibéré est attendu pour vendredi. La journée a été marquée par l’audition de Dimitri Delay, l’une des victimes d’Outreau. Cinq des 13 acquittés des précédents procès étaient également appelés à la barre, alors que cinq autres sont attendus demain.

 

tribunal rennes

 

  • Dimitri Delay maintient ses accusations contre Daniel Legrand

Dimitri Delay est intervenu à la barre pour la première fois depuis le début du procès de Daniel Legrand à Rennes. Son audition, prévue la semaine dernière, avait été reportée, celui-ci n’étant pas en état psychologique pour se présenter. Le fils de Myriam Badaoui et Thierry Delay, qui ont reconnu les faits et ont été condamnés dans l’affaire Outreau, s’est porté partie civile comme ses deux frères Jonathan et Chérif. C’était le seul à avoir parlé enfant d’un certain « Dany Legrand ».

Lundi matin, il a maintenu ses accusations contre Daniel Legrand fils, affirmant que ce dernier les aurait violés lui et Jonathan à la Tour du Renard, chez leurs parents, puis en Belgique. Il a également mis en cause Daniel Legrand père, acquitté lors du dernier procès et décédé depuis. Ses souvenirs sont toutefois très imprécis : « Je ne peux pas vous préciser les détails. Mais je sais que Daniel Legrand était là et je l’ai vu abuser d’enfants« , a-t-il soutenu.

  • Chérif Delay reconnaît avoir accusé une personne à tort

En revanche, son frère Chérif est revenu sur certaines de ses accusations lors d’une précédente déposition. Les enfants Delay avaient affirmé qu’une infirmière âgée de 53 ans avait participé, enceinte, à des orgies entre adultes et enfants. Elle avait été placée en garde à vue en 2002 sans pour autant être mise en examen. Interrogé, Chérif Delay a reconnu avoir porté de fausses accusations : « je vous demande pardon » a-t-il en s’adressant à elle. Son frère Dimitri a quant à lui maintenu ses allégations à son encontre.

  • Premières auditions des acquittés

Des acquittés des procès Outreaux sont venus témoigner à la barre par visioconférence lundi. Sandrine Lavier et David Brunet sont revenus sur leur expérience douloureuse, affirmant vouloir tourner la page sur cette affaire. « Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Je n’arrive pas à en sortir, à évacuer. J’ai été incarcéré 143 jours pour rien », a ainsi affirmé David Brunet. Sandrine Lavier, acquittée elle aussi en 2005, a quant à elle affirmé « ne pas connaître du tout Daniel Legrand », dont la fille Amanda a été reconnue victime d’actes pédophiles.

Laura Daniel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *