Formule 1 : Pourquoi la 4ème place de Gasly est un véritable exploit ?

Cinquième sur la grille de départ du grand prix de Bahreïn dimanche après-midi, Pierre Gasly (Toro Rosso) a su trouver les ressources pour contenir les attaques des favoris, et arriver au pied du podium (4è). Un véritable exploit, tant les chances du pilote français étaient minces en début de saison. On vous explique pourquoi.

toro roso

Pierre Gasly au volant de sa Scuderia Toro Rosso

  • Il est nouveau sur le circuit

À seulement 22 ans, Pierre Gasly est un novice en Formule 1. Passé par le karting et le championnat GP2 au sein de l’écurie junior de Red Bull, il a fait ses débuts dans la cour des grands il y a moins d’un an, en tant que remplaçant de Danii Kviyat chez Toro Rosso. Propulsé sur le devant de la scène lors du grand prix de Malaisie 2017, le jeune français a tout de suite convaincu, terminant à une honorable 14ème place. Un premier test qui lui a rapidement valu une titularisation au sein de l’écurie italienne, rendue possible après l’éviction définitive de Kviyat. Dix mois plus tard, le manager de l’écurie Graham Watson officialisait Pierre Gasly comme pilote numéro un pour la saison 2018. Une juste récompense.

  • Il est le meilleur Français depuis 2015

Avec 4 pilotes titulaires (Ocon, Grosjean, Gasly, Leclerc), la France est le pays le mieux représenté cette saison en Formule 1. Si Esteban Ocon et Romain Grosjean ont déjà réalisé de très belles performances, respectivement chez Force India et Haas, les Français sont à la peine depuis plusieurs années. En témoigne une statistique révélatrice de l’exploit de Pierre Gasly : en terminant 4ème à Bahreïn, le natif de Rouen a réalisé la meilleure performance française depuis 2015. Couvé par le manager de l’écurie reine Mercedes, Esteban Ocon (21 ans) reste tout de même le meilleur espoir français pour les années à venir selon les bookmakers.

  • Il roule avec un moteur Honda

La performance de Pierre Gasly dimanche à Bahreïn est d’autant plus impressionnante qu’inespérée. Cinquième sur la grille après avoir profité des pénalités infligées à Lewis Hamilton, les spécialistes ne donnaient pas cher de la peau du Français. Et pour cause, l’écurie Toro Rosso est une des seules à concourir avec un moteur du constructeur Honda, jugé peu performant. Contrainte d’abandonner son partenariat avec Renault en fin de saison dernière, l’écurie de la Scuderia a démontré qu’elle pouvait innover sans disposer d’un budget pharaonique. « C’est vraiment inespéré, s’est exclamé Gasly à sa descente de voiture. Je suis super content pour l’équipe, pour Honda et aussi pour moi. L’auto a été fantastique ».

  • Il a tenu tête aux leaders pendant 57 tours

Vettel, Bottas, Hamilton… et Pierre Gasly. Le quatuor est inhabituel mais correspond pourtant bien au classement de ce deuxième grand-prix de la saison, le septième seulement dans la carrière du jeune pilote français. Gêné par la présence des favoris en première ligne et ciblé par Lewis Hamilton (Mercedes) et Kévin Magnussen (Haas), Gasly a parfaitement su se défendre face aux offensives des leaders. Il s’est comporté de manière exemplaire avec un pilotage optimal et des arrêts aux stands sans prise de risque, contrairement à son homologue de chez Ferrari, Kimi Raikonnen, qui a happé la jambe de l’un de ses mécaniciens. Au final, le français a tenu son rang et profité de l’abandon du pilote finlandais pour se rapprocher du podium.

  • Il revenait d’un abandon en Australie

L’exploit de Pierre Gasly à Bahreïn est d’autant plus retentissant que le pilote de la Scuderia Toro Rosso revenait d’un premier week-end extrêmement compliqué en Australie. Dernier sur la grille du premier grand-prix de la saison, le  Français avait été contraint d’abandonner dès les premiers tours après la casse de son moteur. A Bahreïn, il a parfaitement su réagir lors des séances de qualification en réalisant le sixième temps de la Q3, et a pu bénéficié d’un moteur bien plus performant que lors de sa première sortie. De bonne augure pour la suite du championnat du monde.

 

Emilien Diaz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *