Hervé Mathoux : « Le paysage du journalisme sportif évolue dans le bon sens »

Dans le cadre de notre enquête sur la place des femmes dans le journalisme sportif, Hervé Mathoux, journaliste pour Canal+ et présentateur de l’émission “Canal Football Club” depuis 2008, dresse un bilan plutôt positif et constate une évolution du statut des femmes à l’écran ces dernières années.

Hervé Mathoux et son équipe Frédéric Antonetti, Marie Portolano, Pierre Ménès, Olivier Dacourt, Dominique Armand

Hervé Mathoux et son équipe dans l’émission « Canal Football Club » / © Thierry Gromik/Canal+

« Quand je suis arrivé chez TF1, en 1990, il n’y avait que deux femmes journalistes sportives : Marianne Mako et Clarence Rodriguez. Ce sont des pionnières. La vraie révolution a eu lieu il y a sept ou huit ans : de nombreuses femmes ont pris l’antenne, et pas seulement pour faire l’agrément. C’est le cas de Nathalie Iannetta, Astrid Bard et Isabelle Moreau. Cependant, il ne faut pas nier la réalité : les émissions grand public se sentent un peu obligées de mettre des femmes à l’écran si elles veulent que tout le monde s’y retrouve. D’un autre côté, de plus en plus de femmes vont sur le terrain, comme Margot Dumont ou Christelle Schneider. Je pense que le paysage du journalisme sportif a vraiment évolué dans le bon sens. Le vrai sujet, maintenant, c’est l’utilisation du physique des femmes dans les émissions de télévision. Leur âge aussi : aujourd’hui, on se demande si une femme de 55 ans peut continuer à faire de la télé. Cela ne fait que traduire un sujet plus large dans la société. »

Hervé Mathoux / © Thierry Gromik/Canal+

Hervé Mathoux / © Thierry Gromik/Canal+

Propos recueillis par Justine HAGARD & Émilien DIAZ

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *