Une pétition contre l’âgisme et le sexisme au cinéma

L'actrice Michèle Brousse, 60 ans, milite avec d'autres professionnels du cinéma et du théâtre pour faire reconnaître le tunnel des 50 ans.

L’actrice Michèle Brousse, 60 ans, milite avec d’autres professionnels du cinéma et du théâtre pour faire reconnaître le tunnel des 50 ans.

L’AAFA (actrices et acteurs de France associés) lance une pétition contre la discrimination des actrices et comédiennes de plus de 50 ans.

  • Plus proche de la réalité

L’association demande que les rôles de personnages féminins de plus de 50 ans soient en phase avec leur place réelle dans la société. La différence d’âge dans les couples de fictions doit aussi être plus proche de la réalité (deux ans, selon l’Insee).

Ainsi, l’âge des actrices doit-il se rapprocher de celui du rôle qu’elles incarnent, afin que “les femmes puissent se reconnaître dans l’image que la fiction donne d’elles”.

  • Moins d’inégalités entre les genres

L’AAFA exige également une proportion équitable de personnages féminins et masculins de plus de 50 ans. Pour cela, elle propose de ne pas spécifier dans les scénarios, lorsque cela ne change pas le sens de l’histoire, le genre des rôles pouvant être joués indifféremment par une femme ou un homme. C’est notamment le cas pour les rôles de pouvoir qui sont généralement donnés aux hommes de plus de 50 ans.

 

 

 

 

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *