Comment le budget de Suresnes favorise l’égalité femme-homme

Depuis 2008, la ville de Suresnes s’est engagée à faire de l’égalité femme-homme une priorité. Son arme la plus efficace ? Le budget. Retour sur 3 mesures phares.

La ville de Suresnes a reçu le Prix Territoria en 2015.

La ville de Suresnes a reçu le Prix Territoria en 2015.

Le gouvernement a fait de l’égalité femme-homme la grande cause du quinquennat. Mais, concrètement, comment atteindre cette égalité ? Depuis une dizaine d’années, la ville de Suresnes s’engage. En plus de nombreuses actions d’éducation et de sensibilisation, la mairie utilise son budget comme une arme au service de l’égalité femme-homme.

  • Le calcul du quotient familial avantage les familles monoparentales

Suresnes compte 25% de familles monoparentales, à 85% des femmes seules. Ces mères, souvent isolées, cumulent les difficultés : chômage ou travail précaire, problèmes de garde, revenus peu importants…

En 2013, la mairie a mis en place un nouveau mode de calcul du quotient familial qui les avantage. Une demi-part supplémentaire est attribuée aux familles monoparentales.

“Jusqu’ici, à revenu égal, les familles monoparentales devaient s’acquitter d’un montant plus élevé pour les services de la ville. Nous voulons plus d’équité.”

Le maire, Christian Dupuy (LR), au Parisien.

Conséquence ? La cantine, le périscolaire et certaines activités extra-scolaires sont moins chères pour les familles monoparentales. Un vrai coup de pouce pour les mères isolées.

Gunilla Westerberg-Dupuy est adjointe au maire de Suresnes, déléguée à l’égalité homme-femme. Cette suédoise d’origine est très active sur ces questions. 

 

  • Conditionner les subventions des activités sportives

Comment développer le sport féminin ? La ville de Suresnes a trouvé la solution. Les clubs sportifs doivent atteindre certains objectifs en termes de développement du sport féminin pour toucher leurs subventions.

Résultat ? Les clubs de football et rugby ont désormais des équipes féminines. Et parmi les licenciés d’un club sportif à Suresnes en 2015, 39% sont des femmes.

 

  • Atteindre la parité pour l’attribution des aides destinés aux jeunes

La ville de Suresnes réalise des statistiques sur l’attribution des aides destinées aux jeunes : BAFA et permis de conduire. L’objectif est d’atteindre la parité.

La bourse au permis de conduire a longtemps été attribuée majoritairement aux hommes : à 90%. C’est désormais du 50/50.

Finalement, « c’est une question de volonté politique » assure Mme Westerberg-Dupuy. L’adjointe au maire espère que ces mesures seront généralisées.

 

Camille Sarazin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *