Bientôt un seul dictionnaire pour les deux Corées

 

Si les deux pays parlent la même langue, certains mots du vocabulaire n'ont pas la même signification. ©AFP PHOTO / JUNG YEON-JE

Si les deux pays parlent la même langue, certains mots du vocabulaire n’ont pas la même signification. ©AFP PHOTO / JUNG YEON-JE

Une balade ou un rendez-vous ? Une glace ou un eskimo ? La question ne se posera bientôt plus pour les Coréens

L’annonce peut paraître anodine, mais elle en dit beaucoup sur le rapprochement des deux pays. Au cours d’une allocution, le Premier ministre sud-coréen, Lee Nak-yeon, a confirmé relancer la conception d’un dictionnaire commun à la Corée du Sud et à la Corée du Nord. Depuis leur séparation en 1945, les deux pays parlent techniquement la même langue mais leur vocabulaire a varié. Le sens et l’utilisation des mots coréens dans le Sud et le Nord ont changé à cause de ces décennies de divisions entre les pays.

Selon une étude relayée par le journal britannique The Guardian, près de 40% des mots de tous les jours ont un vocabulaire différent selon le pays. La Corée du Sud a aussi adopté de nombreux anglicismes : pour gardien de but, on emploie le terme « goalkeeper » au Sud,et « moonjigi » au Nord, autrement dit « gardien de porte ».

Un projet initialement abandonné

L’idée de ce dictionnaire n’est pas récente. En 2005, l’ancien président Sud-Coréen souhaitait lancer un « grand dictionnaire de la langue nationale », devant contenir 330 000 mots, rappelle The GuardianMais les relations entre les deux pays se sont détériorées et ont eu raison de ce projet. L’objectif est donc ici de contribuer à garantir l’apaisement des deux Corées. Les mots peuvent donc bien rapprocher.

H.G.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *