Mac Donalds dans le monde

Polynésie et obésité

On remarque une relation entre le nombre de Mc Donalds par habitants et le taux d’obésité dans les îles du Pacifique. Au Guam, on compte par exemple 8 restaurants pour seulement 16 700 habitants, et le taux d’obésité y atteint le record mondial : 75% de la population est considérée comme obèse.

Mais on remarquera que les moyennes peuvent exagérer les chiffres, quand elles concernent des pays faiblement peuplés. Par exemple, 5000 personnes habitent les Samoa américaines. Rapporté à 100 000 habitants, le nombre de McDonalds (deux) pour les Samoa américaines « gonfle » la valeur.

Mac Donald, mais pas seulement…

Une île du Pacifique ressort : Samoa, avec seulement 0,50 McDo par habitant, ou plus concrètement un seul McDonald pour 200 000 habitants. Pourtant, 47% de la population est obèse : comment l’expliquer ?

En fait, un autre facteur entre en ligne de compte : celui de la génétique. Les Polynésiens auraient des prédispositions physiologiques à l’obésité, comme l’ont démontré des chercheurs de l’Université de Pittsburgh en 2016. Ils ont découvert qu’un quart de la population des Samoa possédait ce gène, qui augmente de 40% le risque d’obésité d’une personne. On peut deviner ce facteur « caché » quand on regarde les valeurs concernant les Samoa américaines dans le second graphique : le taux d’obésité dépasse le nombre de McDo par habitants, ce qui montre qu’une autre donnée augmente ce taux.

Quant aux Européens, ils ne porteraient pas ce gêne, qui serait également très rare chez les Asiatiques. Ceci peut expliquer que l’Europe n’apparaît pas dans le graphique sélectionnant les pays du monde dont le taux d’obésité concerne au moins 30% de la population.

Moyen Orient

Après les îles du Pacifique, ce sont les pays du Moyen Orient qui sont frappés par un fort taux d’obésité. Or, il n’existe pas de lien évident entre le taux d’obésité et le nombre de Mc Do par habitants, comme en Jordanie, avec 36% d’obésité et seulement 0,2 McDo pour 100 000 habitants. C’est aussi le cas pour Macao, en Chine, qui compte 28 McDo pour 60 000 habitants : génétique et gonflement de la moyenne due au faible nombre d’habitants peut expliquer l’apparition du territoire chinois dans le graphique.

Mais comment expliquer que pour les États-Unis par exemple, où il y a relativement peu de McDo par habitants (4 pour 100 000), le taux d’obésité soit de 32% ?

Là encore une donnée nous manque : celle du nombre d’autres chaînes de fast food, comme KFC, Burger King, Pizza Hut ou Dunkin’Donut… Une carte de The Economist montre un nombre conséquent de ces chaînes dans les pays du Moyen-Orient et d’Amérique du Nord : ceux-là mêmes dont le taux d’obésité est élevé, contrairement au nombre de McDo. A l’inverse, les pays sans implantation de fast food ont le plus faible taux d’obésité, soit en Afrique et dans certains pays de l’Asie du sud est.

Qui de la poule a fait l’oeuf

En résumé, le nombre de McDo par habitants n’est pas nécessairement corrélé au taux d’obésité d’un pays : il faut prendre en compte la génétique et les autres chaînes de fast food qui complètent l’offre de McDo.

On ajoutera les habitudes alimentaires, ce qui appelle à une question : une population avec un fort taux d’obésité était-elle déjà sujette à ce phénomène avant l’implantation d’un McDo, et la présence du fast food l’aurait accentué ? Ou est-ce le McDo qui a créé de nouvelles habitudes alimentaires et fait émerger cette maladie ou révélé une prédisposition génétique à l’obésité ?

La réponse est sans doute un mélange des deux… avec ou sans ketchup ?

 

Méthodologie :

Nous avons relevé le nombre de McDo par pays, et rapporté ce chiffre au nombre d’habitants. Les données ont ensuite été confrontées au taux d’obésité des différents pays du globe, sachant qu’une personne est considérée comme obèse lorsque son IMC est égal ou supérieur à 30. (Pour Curacao, les chiffres datent de 1993-94).

 

Fanny Guyomard

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *