Le président du Nigeria annonce sa candidature pour un second mandat

Le président du Nigeria Muhammadu Buhari a annoncé lundi son intention de briguer un second mandat en vue des élections générales programmées en février 2019.

Crédit: Heinrich-Böll-Stiftung

crédit: Heinrich-Böll-Stiftung

C’est sur Twitter que la nouvelle est tombée. Après quelques semaines d’interrogations, le compte officiel de la présidence a annoncé la nouvelle ce lundi: « Le président Buhari vient d’annoncer son intention d’obtenir l’investiture du All progressive Congress (APC) et de concourir pour un second mandat aux élections de 2019 ».

 

 

Fin janvier, le général Buhari avait été critiqué ouvertement par son prédécesseur, Olusegun Obasanjo, qui dénonçait les « pauvres performances » du président, pointant du doigt « pauvreté, insécurité, mauvaise gestion économique, népotisme » et l’appelant à « considérer le repos ». Militaire de formation, et réputé pour sa force, le chef d’Etat nigérian a passé cinq mois en hospitalisation pendant l’année 2017.

Président du Nigeria de 1983 à 1985, puis à nouveau depuis 2015, Muhammadu Buhari avait été élu pour sa réputation d’homme à poigne, prêt à combattre radicalement le groupe djihadiste Boko Haram. Aujourd’hui critiqué pour son échec face à la guerre menée contre la secte islamiste, il bénéficiait cependant de soutiens dithyrambiques ces derniers jours, comme le bureau exécutif du All Progressives Congress, parti du pouvoir, qui a incité son chef à se présenter à la futur présidentielle il y a quinze jours.

Clara Losi

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *