Terrorisme: Mehdi Nemmouche sera remis par la Belgique aux autorités françaises

La chambre du conseil de Bruxelles a autorisé l’extradition de Mehdi Nemmouche vers la France dès que les autorités belges « n’en auront plus besoin. » Il est l’auteur présumé de l’attaque contre le musée juif de Bruxelles, qui avait fait 4 victimes après une fusillade dans le hall d’entrée du batiment en 2014. Il est le premier djihadiste issu des rangs de l’Etat islamique a avoir commis un attentat en Europe. Le terroriste présumé a été inculpé par un juge belge pour « assassinats dans un contexte terroriste ». Il est incarcéré en attente de son jugement, dont la date n’a pas encore été fixée.

La justice française a également déclenché des poursuites après qu’il a été identifié comme l’un des geôliers des 4 journalistes français ex-otages en Syrie – Didier François, Pierre Torrès, Edouard Elias et Nicolas Hénin – capturés en 2013 avant d’être libérés en avril 2014.

Le français, passé par la Syrie, se serait radicalisé prison et aurait un « profil djihadiste ». Il a toujours nié être l’auteur de la tuerie du 24 mai 2014, où deux touristes israéliens, une française et un belge ont trouvé la mort, mais reconnaît cependant être impliqué « d’une certaine manière ». Six jours après l’attaque, Mehdi Nemmouche est arrêté à la gare routière de Marseille puis extradé en Belgique deux mois plus tard. Lors de son arrestation, il est en possession d’armes, et d’une casquette ressemblant à celle du tireur sur les images de vidéosurveillance.

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *