La police face à ses propres institutions

Plusieurs centaines de policiers s’étaient donné rendez-vous devant le siège de l’IGPN, masques blancs ou écharpes sur le visage. Ils manifestaient leur soutien à Guillaume Lebeau, convoqué par la police des polices, en raison de son comportement durant les manifestations de la semaine passée.

Cette nouvelle manifestation cristallise les tensions grandissantes au sein de l’institution policière. Depuis plusieurs semaines, les policiers manifestent leur mécontentement envers le gouvernement, mais aussi envers leurs institutions. Le 26 octobre, les syndicats policiers, et notamment le syndicats majoritaire Alliance, avaient déjà été dépassés par leur base. Une manifestation sauvage, légale mais non-encadrée, avait formé un cortège indépendant de celui des syndicats pour demander plus de moyens humains et financiers. Depuis l’agression d’un policier le 8 octobre à Vitry-Châtillon, ils avaient régulièrement défilé pendant la nuit sur les Champs Elysées, là aussi sans l’accord des syndicats. Ce mardi, à nouveau, ils s’étaient réunis devant la Pyramide du Louvre.

Ces policiers estiment qu’aujourd’hui, les syndicats ne sont plus en mesure de porter leurs revendications. Ils ont donc annoncé la création d’une nouvelle association, vouée à prendre le relai des syndicats qui constituent aujourd’hui leur seule voix face au gouvernement.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *