L’Etat Islamique revendique le double attentat qui a fait 41 morts au Yémen

41 militaires yéménites sont morts lundi à Aden, la grande ville du Sud du Yémen, dans un double attentat revendiqué aujourd’hui par l’Etat Islamique. Un kamikaze a enclenché sa ceinture d’explosifs devant la base militaire Badr où de jeunes recrues attendaient devant le bureau d’enrôlement. Selon le chef des forces spéciales à Aden, cet attentat a fait 34 morts. Par la suite une explosion à l’intérieur de la base a tué sept autres militaires, portant le nombre de victimes à 41. L’engin explosif aurait été déclenché à disance selon le chef des forces spéciales de la ville. Aden est la capitale du gouvernement du président Abd Mansour Hadi, ce qui en fait la cible d’attaques récurrentes, de la part des rebelles houthis fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, mais aussi de celle des groupes djihadistes Al Qaida et Etat Islamique, qui profitent du conflit pour étendre leur zone d’influence.

Claire-Marie Germain

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *