L’avis d’un expert

« Le cerveau n’est pas destiné à vivre indéfinimenphotot »

Trois questions à : Stéphanie Daumas, maître de conférence en neurosciences à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris

 

Le cerveau peut-il être éternellement préservé ?

Les cellules composant notre corps ne sont pas immortelles, et par conséquent le cerveau n’est donc pas destiné à vivre indéfiniment. Au cours du vieillissement, l’accumulation de certains facteurs biologiques et l’augmentation du stress cellulaire vont avoir un fort impact sur le fonctionnement des cellules et particulièrement sur celles du cerveau. Ce vieillissement cellulaire va diminuer la capacité et l’efficacité de traitement des informations par le cerveau.

 

Quel est le principal problème que poserait l’immortalité au cerveau humain ?

Si nous arrivions à « immortaliser » le cerveau, le problème majeur serait probablement le décalage avec le vieillissement corporel. La médecine a fait d’immense progrès, mais notre corps n’est pas fait pour vivre plus d’un siècle.

 

Comment percevez-vous les efforts de certains chercheurs qui souhaitent parvenir a reproduire machinalement certaines fonctions du cerveau ?

Je ne pense pas que l’on puisse un jour reproduire à l’identique le fonctionnement du cerveau. Nous pouvons essayer de focaliser notre effort sur certaines fonctions, et c’est l’exemple des machines contre l’homme aux jeux d’échecs ou de go. A l’heure actuelle certains modèles se rapprochent des capacités cérébrales sans pour autant les atteindre. Ces travaux nous permettent de mieux appréhender le fonctionnement du cerveau. De là à créer un cerveau artificiel, je pense que nous y sommes encore très loin.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *