Tournoi des six nations : le XV de France fait peau neuve pour affronter l’Irlande

Le manager du XV de France Guy Novès a procédé jeudi 11 février à six changements, en vue du match contre l’Irlande du samedi 13 février, à l’occasion du Tournoi des six nations.

France’s wing Teddy Thomas (C, up) and teammates attend a training session in Marcoussis, south of Paris, on February 9, 2016, ahead of the Six Nations international rugby union match between France and Irland. / AFP / FRANCK FIFE

Source: AFP / Franck Fife. L’ailier du XV de France Teddy Thomas et ses coéquipiers s’entrainent à Marcoussis, au sud de Paris, le 9 février 2016, en vue du match contre l’Irlande du Tournoi des six nations.

 

Une semaine après la courte victoire inaugurale face à l’Italie (23-21), l’ailier Teddy Thomas remplacera Hugo Bonneval. Guy Novès a également choisi de titulariser les piliers Jefferson Poirot et Uini Atonio, le deuxième ligne Alexandre Flanquart, le troisième ligne Yacouba Camara et le centre Maxime Mermoz.

Le sélectionneur du XV de France a donc rebattu en partie les cartes. « On n’a pas de XV titulaire et remplaçant. Le terme de remplaçant n’est pas convenable dans le rugby professionnel« , a-t-il estimé en réfutant l’idée de « sanction. Il y a toujours une atmosphère à créer, une petite remise en question mais aussi l’envie de voir évoluer des joueurs qui font partie de ce groupe. »

Deux changements ont été contraints par des aléas en raison de l’absence, pour raisons personnelles, du centre Gaël Fickou et de la blessure du numéro 8 Louis Picamoles. Le premier est donc remplacé par le Toulonnais Maxime Mermoz et le second par Yacouba Camara, installé au poste de flanker, ce qui décale Damien Chouly au centre de la troisième ligne.

Le signe le plus fort est la titularisation de Teddy Thomas (22 ans, 4 sélections), qui s’était blessé face à l’Irlande dans le Tournoi il y a un an et n’était plus réapparu en Bleu depuis. L’ailier du Racing 92 avait brillé pour sa première sélection en novembre 2014 (un triplé face aux Fidji) puis avait été étincelant face à l’Australie en marquant un splendide essai solitaire.

Une chance pour Teddy Thomas

Miné par les pépins physiques ces derniers mois, il a très peu joué cette saison mais obtient tout de même la confiance de l’encadrement. « Teddy a aussi un certain talent« , a souligné Novès. « Il est revenu récemment à la compétition. Il faut aussi grossir notre groupe de talents, donc il a l’opportunité de montrer qu’il est prêt à saisir sa chance.« 

Le sélectionneur a également procédé à quelques ajustements dans le pack en laissant sur le banc les deux piliers titulaires face à l’Italie, Eddy Ben Arous et Rabah Slimani, pour privilégier la puissance de Jefferson Poirot et Uini Atonio. Poirot, qui a fait ses grands débuts en tant que remplaçant face aux Italiens, décroche ainsi une première titularisation. Alexandre Flanquart (26 ans, 18 sélections) débutera en deuxième ligne au détriment de Paul Jedrasiak, pourtant en forme face à l’Italie.

Sur le banc, la seule inclusion notable est celle de Loann Goujon (26 ans, 6 sélections) qui remplace numériquement Louis Picamoles. Pour le reste, Guy Novès a renouvelé sa confiance aux tombeurs de l’Italie, notamment la charnière Sébastien Bézy – Jules Plisson. Le XV de France n’a plus battu le XV du Trèfle, double tenant du titre dans le Tournoi depuis 2011.

Anne-Charlotte Dancourt avec AFP

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *