L’Europe à nouveau touchée par le spectre du terrorisme

L’année 2015 a rappelé aux Etats européens qu’ils étaient aussi des cibles pour les terroristes. Si le Proche-Orient demeure la région du monde la plus visée par les actes terroristes, l’Europe n’est pas épargnée. Le Nord ou le Sud du continent européen est visé, sans véritable discrimination géographique. Néanmoins, certains pays sont plus touchés que les autres.

 
L’ensemble des chiffres cités dans cette infographie prennent en compte les victimes, les forces de l’ordre ainsi que les auteurs des attentats qui sont décédés.

Les événements de 2015 en France ont ému l’ensemble de l’Europe, dans un élan d’émotion et de solidarité inédit. Pourtant, depuis le début des années 2000, l’hexagone n’est pas le plus touché par les terroristes. Entre 2000 et 2005, c’est l’Espagne qui a totalisé le plus de morts liés au terrorisme. C’est avec les attentats perpétrés par Al Qaïda dans des train de Madrid que le plus grand total de victimes est dénombré en Europe, avec un bilan qui s’élève à 198 morts.

Un triste chiffre qui a amené les pays européens a renforcer leur sécurité, avec, notamment, le plan vigipirate. Des mesures qui expliquent certainement la baisse significative des actes terroristes sur le territoire jusqu’en 2010. Un état de relatif calme qui prend fin avec la tuerie en Norvège, commise par Anders Behring Breivik.

Avec l’année 2015, le bilan des morts liés au terrorisme repart à la hausse et atteint des sommets inédits depuis dix ans. Un bilan qui réveille le spectre de la terreur en Europe, et qui amène, à nouveau, à des mesures sécuritaires fortes.

 

Clément Brault

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *