Foot/Copa América : L’Argentine et ses artistes

Du 11 juin au 4 juillet prochain se déroulera la Copa Amercia au Chili. L’Argentine se présente comme l’un des grands favoris de la compétition. Menée par son capitaine et Ballon d’or Lionel Messi, qui joue en ce moment l’un des meilleurs footballs de sa carrière, l’Albiceleste se présente avec l’un des plus beaux effectifs du continent.

Pourquoi vont-ils gagner?

L’attaque. C’est le (gros) point fort des Ciel et Blancs dans ce tournoi. Dotés de véritables artistes balle au pied, avec Javier Pastore (2ème meilleur passeur de Ligue 1), Lionel Messi (meilleur passeur de Liga), et Angel Di Maria (2ème meilleur passeur de Premier League), les Argentins domineront beaucoup d’équipes dans la construction du jeu. Et à la finition, c’est tout aussi beau. L’Argentine pourra compter sur un trident offensif de rêve avec Sergio Agüero (Manchester City, meilleur buteur de Premier League), Carlos Tevez (Juventus) et Gonzalo Higuain (Naples) respectivement 3ème et 4ème meilleurs buteurs de Serie A. Autrement dit, l’Argentine dispose de pas moins de six joueurs capables de faire basculer un match sur une seule action. Autant dire que les défenses adverses devront s’attendre à souffrir face aux vagues de l’Albiceleste. 

Pourquoi ce n’est pas leur année?

Si l’attaque argentine est l’assurance de voir les buts s’empiler, la défense pose plus de questions. Avec le vétéran Martin Demichelis qui sort d’une saison décevante avec Manchester City, le sélectionneur Tata Martino ne pourra compter que sur Ezequiel Garay qui n’a joué que 26 matchs cette saison avec son club du Zénith Saint-Petersbourg. La solution serait de faire descendre d’un cran, Javier Mascherano, milieu défensif de formation, mais qui s’est montré très solide lorsqu’il a été titularisé en défense centrale cette année au FC Barcelone. Le problème, c’est que cette solution affaiblirait du même le milieu de terrain argentin, qui aurait alors plus de mal à faire remonter le ballon jusqu’à ses génies aux avant-postes.

Les derniers résultats

Rio de Janeiro, 14 juillet 2014. A la 113ème minute d’une finale de Coupe de Monde intense, Mario Götze crucifie du pied gauche les espoirs de titre argentins. C’est à la fois la dernière grande performance et la grande frustration de l’Albiceleste. Si les Argentins se servent de cette désillusion comme d’une motivation, alors ils peuvent espérer aller au bout. D’autant qu’ils auront en vue un record alléchant : rejoindre l’Uruguay sur la première marche du podium des vainqueurs de la Copa América, en décrochant un 15ème titre.

Le joueur à surveiller

Carlos Tévez : le revenant. L’Apache a une revanche à prendre. Écarté à la surprise générale par le sélectionneur Alejandro Sabella lors de la Coupe du Monde 2014, le buteur aura à coeur de rendre au nouveau sélectionneur Martino sa confiance.

Les absents

C’est peut-être la plus grande force de l’Argentine pour cette campagne. Aucun absent majeur n’est à déplorer, et l’équipe se présentera au grand complet.

L’avis de la rédac

★ ★ ★ ★ ☆ Son attaque impressionante fera de l’Argentine un poison pour toutes les défenses de la compétition.

Les 23

Gardiens : Sergio Romero (Sampdoria), Nahuel Guzmán (Tigres), Mariano Andújar (Naples)

Défenseurs : Facundo Roncaglia (Genoa), Pablo Zabaleta (Manchester City), Martín Demichelis (Manchester City), Ezequiel Garay (Zénith Saint-Pétersbourg), Nicolás Otamendi (Valence), Marcos Rojo (Manchester United), Milton Casco (Newell’s Old Boys)

Milieux de terrain : Javier Mascherano (Barcelone), Lucas Biglia (Lazio), Éver Banega (Séville), Roberto Pereyra (Juventus), Fernando Gago (Boca Juniors), Ángel Di María (Manchester United), Erik Lamela (Tottenham Hotspur), Javier Pastore (Paris-Saint Germain)

Attaquants : Lionel Messi (Barcelone), Carlos Tévez (Juventus), Gonzalo Higuaín (Naples), Sergio Agüero (Manchester City), Ezequiel Lavezzi (Paris-Saint Germain).

Sami Acef

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *