Première vidéo d’Isabelle Prime, otage française au Yémen

Image d'archive d'Isabelle Prime, enlevée le 24 février 2015 au Yémen. - Capture d'écran France 2

Image d’archive d’Isabelle Prime, enlevée le 24 février 2015 au Yémen. – Capture d’écran France 2

Une vidéo diffusée par ses ravisseurs montre la jeune femme de 30 ans à genoux demandant au président à rentrer en France. Elle a été enlevée au Yémen il y a 3 mois.

« S’il vous plaît, ramenez-moi en France, vite« . C’est la première preuve de vie depuis son enlèvement. Dans une vidéo de 21 secondes mise en ligne lundi matin sur Youtube et visionnée par Ouest France, Isabelle Prime, habillée en noir, est assise sur le sol au milieu du désert. Elle implore le président François Hollande et son homologue yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi d’agir rapidement pour sa libération.

Selon Ouest France, le ministère des Affaires étrangères a authentifié les images et poursuit la médiation avec les ravisseurs. Une source diplomatique a réagi à la publication de la vidéo en expliquant que le gouvernement français travaille « avec détermination et dans la discrétion à la libération de notre compatriote« .

Une jeune femme prudente

Isabelle Prime a été enlevée par des hommes déguisés en policiers le 24 février dernier alors qu’elle se rendait à son travail.  Arrivée à Sanaa en 2013, la jeune femme travaillait pour la Banque Mondiale en tant que consultante spécialisée dans le développement durable et communication. Selon ses proches, la jeune femme était en contact constant avec les autorités de la région et devait rentrer en France quelques jours plus tard à la suite des recommandations du Quai d’Orsay. Son interprète, Chérine Makkaoui, a été libérée le 10 mars dernier à Aden, dans le Sud du Yémen. Cette dernière a indiqué que « jusqu’à sa libération, Isabelle était en bonne santé » mais a en revanche été elle-même victime de « torture physique » durant son rapt.

Peu d’informations sont pour l’instant connues sur l’identité des ravisseurs, qui appartiendraient à un groupe tribal yéménite.

0

 

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *