TikTok, le nouvel incubateur à hits musicaux

L’application TikTok, qui compte plus de 800 millions d’utilisateurs réguliers répartis sur 145 pays, participe désormais à la propulsion des hits musicaux en haut des classements mondiaux. Un phénomène comme Doja Cat, nouvelle icône de la pop, en est la preuve.

Capture d’écran du clip « Mooo! » de Doja Cat paru en 2018, sur Youtube

Le classement du nombre de streams de Spotify cette semaine est rempli de chansons de TikTok. Attention, cela ne signifie pas que les chansons proviennent de TikTok – la plateforme pour vidéos courtes qu’affectionnent les Gen Z – une « chanson TikTok » est plutôt un morceau qui a trouvé un fondement viral dans l’application, en devenant partie intégrante d’un format de mème, d’un défi de danse ou simplement en accumulant des vues vidéo sur l’application.

Aux Etats-Unis, tous les artistes qui figurent actuellement dans le top 100 de Billboard (le classement de référence) ont fait partie d’une « trend » sur TikTok, qu’il s’agisse d’une simple popularité générale ou d’un défi de danse viral. « Blinding Lights » de The Weeknd et « Say So » de Doja Cat sont des défis de danse populaires. « The Box » de Roddy Ricch et « Don’t Start Now » de Dua Lipa sont plus proches des mèmes (mais ont aussi des défis de danse). Tous les autres morceaux du top 10 de Billboard, du numéro 1 « Toosie Slide » de Drake au numéro 10 « Everything I Wanted » de Billie Eilish, ont invité à utiliser TikTok.

Découvrir de nouveaux talents et sécuriser la popularité des stars

TikTok a démontré sa capacité à catapulter des artistes moins connus dans le courant viral dominant, comme en témoigne la trajectoire du single « Truth Hurts » de Lizzo, qui s’est hissé à la première place du classement Hot 100 de Billboard en 2019, ou le classement historique « Old Town Road » de Lil Nas X l’été dernier. L’ascension de ces deux artistes a été exponentielle grâce à leur viralité sur l’application.

Figurent aussi dans le classement des titres qui auraient sans doute atteint le sommet même sans la notoriété supplémentaire de TikTok mais qui sont désormais populaires sur l’application. La culture de Tiktok s’aligne de plus en plus sur le courant dominant, et les artistes prennent délibérément en compte le pouvoir de la plateforme.

Par exemple, les débuts historiques de Drake en numéro 1 cette semaine avec « Toosie Slide » ont probablement été aidés par le fait que la chanson, sortie le 3 avril, a déjà accumulé plus de 500 000 vidéos sur TikTok et était accompagnée d’un défi de danse intégré. Dans une interview avec Complex, Toosie, l’influenceur éponyme qui a créé la danse virale, a déclaré que Drake lui avait tendu la main pour créer une danse pour la chanson. Toosie a posté une vidéo sur TikTok le 29 mars, mettant en scène la danse avant la sortie du single.

Doja Cat : faire de la musique à mèmes

Celle qui maîtrise le mieux cette nouvelle stratégie pour lancer des hits est Doja Cat. En 2018, l’artiste californienne âgée de 24 ans déclarait dans une interview pour le média Genius qu’elle avait « l’intention de faire de la musique à mèmes« . Son premier hit « Mooo! » a cartonné, avec un clip à l’ambiance absurde et décalée où elle fantasme sur le fait d’être une vache. Saluée par des milliers de personnes dans des mèmes, dont des stars telles que Katy Perry et Chance the Rapper, la vidéo a fait plus de 71 millions de vues sur Youtube et le son a été utilisé plus de 100 000 fois sur Tiktok.

Avec un style musical qui mêle rap, pop et RnB, les chansons de Doja Cat véhiculent une bonne humeur contagieuse. Sur son dernier album « Hot Pink » paru en novembre 2019, deux titres ont bénéficié de challenges de danse qui les ont rendus viraux en très peu de temps, parmi eux, l’incontournable « Say so » repris plus de 20 millions de fois par les utilisateurs de TikTok. Cette popularité auprès du public à majorité jeune de l’application (entre 12 et 25 ans) a permis à l’artiste de se propulser au rang de star à une vitesse impressionnante, obtenant notamment un featuring avec le rappeur Tyga sur son dernier album.

Leela  Badrinath

Coronavirus : les festivals d’été annulés et reportés jusqu’en septembre

Le premier ministre a annoncé, mardi 28 avril à l’Assemblée nationale, l’interdiction d’organiser des rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu’en septembre. Tous les grands évènements en plein air prévus pour cet été sont donc annulés ou reportés, et les salles de spectacles resteront fermées.

Les festivals d’été annulés et reportés (Crédit : Flickr)

Un nouveau coup dur pour la saison des festivals 2020. La plupart des grands festivals du printemps et de l’été avaient déjà annoncé leur annulation, suite à l’allocution d’Emmanuel Macron le 13 avril. Mais, avec cette nouvelle déclaration du Premier ministre Edouard Philippe ce mardi, les organisateurs qui ne s’étaient jusqu’à présent pas encore prononcés peuvent désormais y voir plus clair. « Tous les événements rassemblant plus de 5 000 personnes, qui doivent être déclarés en préfecture et nécessitent beaucoup d’organisation, ne pourront se tenir avant le mois de septembre », a indiqué le chef du gouvernement.

Quelles décisions pour les festivals du mois d’août ?

Les deux grands festivals du mois d’août, l’Interceltique de Lorient et le Rock en Seine près de Paris étaient pour l’instant maintenus malgré l’épidémie de coronavirus. Mais, avec les nouvelles mesures annoncées, leur maintien cet été semblent également compromis.

Le conseil d’administration du festival Interceltique se réunit jeudi 30 avril pour discuter d’un éventuel report de l’édition 2020. Le festival, qui fête cette son 50e anniversaire, ne pourra pas être organisé comme prévu du 7 au 16 août 2020, mais Lisardo Lombardia, son directeur, annonce que la manifestation ne sera « pas annulée ».

Lundi 27 avril, les organisateurs du Festival Cabaret Vert de Charlevilles-Mézières qui devait se dérouler du 20 au 23 août, avaient annoncé l’annulation de sa 16e édition 2020 et son report en 2021.

Une majorité de festivals déjà annulés et reportés

La plupart des grands festivals ont déjà pris les devants. Le Festival d’Avignon, le Hellfest, les Vieilles Charrues, les Francofolies ou les Solidays se sont tous annulés les uns à la suite des autres.

Un autre rassemblement régulier de l’été, la Japan Expo, a également été annulé. L’évènement, qui accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de fans du culture japonaise, devait se dérouler du 2 au 5 juillet. La 21e édition est donc reportée pour 2021.

Le Festival de Cannes devait, quant à lui, se tenir du 12 au 23 mai. Il est reporté mais aucune nouvelle date officielle n’a été communiquée. Une partie de la programmation sera diffusée sur Youtube lors du festival de cinéma virtuel We Are One: A Global Film Festival, du 29 mai au 7 juin. Les sections parallèles (Semaines de la Critique, Quinzaine des Réalisateurs) ont, elles, annulé leur édition 2020.

Le Champs-Élysées Film Festival, consacré au cinéma indépendant américain, se tiendra complètement en ligne. Du 9 au 16 juin, tous les films en compétition seront accessibles gratuitement sur internet.

Les salles de spectacle, théâtres et cinémas resteront fermés pour une durée indéterminée. De nouvelles mesures doivent être annoncées par le gouvernement à la fin du mois de mai, notamment concernant les cafés et les restaurants.

Sarah Ziaï

Coronavirus : Joey Starr rend hommage aux « héros du quotidien »

Joey Starr rend hommage ce lundi en lecture à Christophe et au personnel soignant mobilisés contre la pandémie de coronavirus. Dans cette vidéo caritative mise en ligne à midi, la moitié de NTM vient apporter son soutien à l’association Médecins du monde. 

Didier Morville, alias JoeyStarr, du groupe de rap français « Supreme NTM » se produit sur scène lors d’un concert à l’AccorHotels Arena, à Paris, le 22 novembre 2019. (Photo de GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Assis dans son salon, lunettes aux verres fumés sur le nez, le rappeur et acteur déclame de sa voix grave et rocailleuse les paroles issues de la chanson « Océan d’amour » du chanteur Christophe récemment décédé. Dans cette vidéo mise en ligne lundi midi sur le site www.music4heroes.live, la chanson récitée par le « Jaguarr » permettra de récolter des dons pour l’association Médecins du monde et de rendre hommage aux équipes médicales mobilisées contre le coronavirus.

 

Une plateforme solidaire 

Née aux premiers jours de la pandémie, la plateforme vidéo solidaire et collaborative Music4Heroes invite les artistes à se produire et à partager un titre de leur choix qui symbolise au mieux l' »hommage universel » dont ils veulent faire part. Face à la pandémie de coronavirus, la plateforme souhaitait à travers leurs vidéos venir apporter du soutien aux « héros du quotidien » comme les soignants, les équipes médico-sociales qui se battent chaque jour sur le terrain contre le Covid-19. Les chanteurs Cali, Madame Monsieur, ou encore l’actrice Axelle Laffont ont déjà participé.

Léa Sirot

Le retour surprise de Nekfeu… au cinéma

Le rappeur Nekfeu a provoqué la surprise lundi, en annonçant sur les réseaux sociaux la sortie de son nouvel album… au cinéma. Après plus de deux ans et demi de silence radio depuis son dernier opus Cyborg, l’artiste n’a lâché qu’un unique post, mystérieux et lapidaire : « Les Étoiles vagabondes : Nouvel album le 6 juin au cinéma ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Les Étoiles vagabondes : Nouvel album le 6 juin au cinéma 🔥

Une publication partagée par Nekfeu (@neklefeu) le

Les théories des fans se multiplient depuis : la BO du film d’1h26, distribué dans les salles du réseau Pathé, sera-t-elle composée des pistes du troisième album du Fennec ? Pour supporter l’attente et teaser les impatients, un descriptif a été posté sur le site Allociné sous l’affiche de ce qui sera un « documentaire », coréalisé avec Syrine Boulanouar : « Quand deux étoiles sont trop proches et que l’une d’elles explose en supernova, il arrive qu’elle condamne l’autre étoile à errer sans trajectoire dans l’univers. On les appelle les étoiles vagabondes. » Une mise en bouche poétique qui laisse de quoi méditer en attendant la projection.

Maëlane Loaëc