« Violences policières » : qu’est-ce que la « doctrine Grimaud » évoquée par Anne Hidalgo ?

Maurice Grimaud, préfet de police, en mai 1968 à éviter le pire pendant les évènements //JOEL SAGET / AFP

VIDEO – Invitée ce matin sur France Inter, la maire de Paris a demandé au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner de revenir à la « doctrine Grimaud » de maintien de l’ordre. Mais en quoi consistait cette doctrine ? Explications.

Invitée mercredi 22 janvier dans la Matinale de France Inter, la maire de Paris ne mâche pas ses mots à l’égard du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et de Didier Lallement, préfet de police. Sur l’antenne, elle déclare :

« Il y a un vrai problème de maintien de l’ordre. (…) Il faut absolument que le préfet de police de Paris revienne à la doctrine Grimaud, le préfet de 1968, qui a été un des penseurs de la doctrine en matière de maintien de l’ordre, c’est-à-dire permettre l’expression libre de toutes les manifestations, et éviter qu’il y ait des morts ou des blessés. »

 

La doctrine évoquée par la maire de Paris n’a jamais été institutionnalisée mais elle reste gravée dans la mémoire collective, notamment  pour ceux qui ont connu Mai 68.

Alors que la capitale vit un moment quasi-insurrectionnel, le bain de sang est évité. Plusieurs centaines de personnes sont blessées mais aucun mort n’est à déplorer. La raison ? Maurice Grimaud, préfet de police depuis un an à peine, choisit de mettre en place un maintien de l’ordre particulièrement tolérant face aux manifestants.

Voulant en finir avec « une certaine culture de la violence » instaurée par son prédécesseur Maurice Papon, il tente d’apaiser les relations entre les policiers et les manifestants. Dans une lettre, datée du 29 mai 1968, il s’adresse aux forces de l’ordre et leur écrit ce passage resté célèbre :

« Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. »

Cette phrase qui marque toute la philosophie du maintien de l’ordre à laquelle Maurice Grimaud croyait, a pourtant été récemment supprimée. En 2018, à travers son outil Checknews, Libération atteste ce que plusieurs Gilets Jaunes dénoncent : la suppression d’un passage de la lettre de Grimaud dans le magazine, Liaisons, la revue de la préfecture de police.

Prévenir les dérapages

Quelle était la nature de cette doctrine ? Nos confrères de LCI nous l’apprennent, en 1968, au-delà de l’appel au sang-froid, le patron de la police parisienne a pris des mesures concrètes pour éviter les dérapages lors des arrestations. L’historien Philippe Nivet, professeur à l’université de Picardie, reporte d’ailleurs dans une publication consacrée à Maurice Grimaud que ce dernier avait notamment fait installer des équipes d’assistance médicale dans tous les commissariats où étaient transférés des manifestants « afin de laisser une présence visible qui devait empêcher les passages à tabac« .

En 2008, dans la revue Liaisons, Maurice Grimaud explique aussi à quel point garder le contact permanent avec les syndicats étudiants est essentiel. « Une manifestation dans laquelle on a pu établir des contacts se passe infiniment mieux que celle où l’on va comme sur un champ de bataille« .

Pendant les évènements, Maurice Grimaud, qui a une bonne connaissance du terrain, tient également à soutenir les équipes de police sur place.

Le préfet de police Maurice Grimaud (c) inspecte, le 08 mai 1968, les forces de l’ordre stationnées au Quartier Latin à Paris en prévision de violentes manifestations estudiantines. (Photo by ARCHIVES / AFP) AFP

 

Regarder aussi : L’interview de Maurice Grimaud (préfet de police en mai 1968)

« Une crainte obsessionnelle qu’une de ces affaires se termine mal »

Mais d’où lui vient cette vision du maintien de l’ordre ? À l’âge de 21 ans, le 6 février 1934, Maurice Grimaud est témoin de la confrontation mortelle qu’il y avait eu entre manifestants et forces de l’ordre sur la place de la Concorde. Cette journée dramatique fait état de 37 morts et plus de 2000 blessés, ce qui en fait la plus grande fusillade des forces de l’ordre de la IIIème République.

En 2008, dans Liaisons, Maurice Grimaud raconte aussi « la crainte obsessionnelle qu’une de ces affaires se termine mal, soit par un tir criminel et provocateur du côté des manifestants, soit par une riposte non contrôlée de la part de la police. »

Un homme récompensé et salué

Le 30 mai 1968, le nouveau ministre de l’Intérieur, Raymond Marcellin, est nommé. Les partisans d’une ligne plus rigoriste souhaite limoger le préfet de police mais soutenu par le Premier Ministre de l’époque, Georges Pompidou, Maurice Grimaud reste en place.

En mars 1969, Maurice Grimaud est décoré par de Gaulle.  − JOEL SAGET / AFP

 

En mars 1969, il reçoit les insignes de commandeur de la légion d’honneur de la main du général de Gaulle, ce qui finit de consacrer son travail et son traitement « humaniste » des  émeutes.

 

En 2009, à la mort de Maurice Grimaud, Daniel Cohn-Bendit, l’ex-leader du mouvement de Mai 68 obligé à quitter la France, n’oubliera pas de remercier « ce préfet hors norme ».

« Il a joué un rôle très important parce qu’il a essayé d’expliquer aux policiers les limites de l’action policière. C’était un véritable républicain« .

Agathe Welcomme

 

Christopher Tolkien, héraut de l’œuvre de J.R.R Tolkien

Christopher Tolkien, troisième fils de J.R.R Tolkien, est mort ce 16 janvier à 95 ans. Pendant 40  ans, il a endossé le rôle d’exécuteur littéraire de son père et à en diffuser l’immense héritage.

Christopher Tolkien est décédé à l’âge de 95 ans. Crédit : Cité internationale de la tapisserie Aubusson

L’oeuvre de John Ronald Reuel Tolkien ne s’est jamais limitée aux célèbres Hobbit et Seigneur des Anneaux, et de nombreux autres héros ont parcouru la Terre du Milieu bien avant Bilbo et Frodo. Béren et Luthien, la chute du royaume de Gondolin, la fuite des Hommes de Numénor… autant de noms et d’événements qui résonnent de manière familière et chaleureuses aux oreilles des adeptes de l’écrivain. Et c’est tout un univers, ample, riche et d’une cohérence folle que ce dernier a produit tout au long de plus de 50 ans d’écriture et d’invention.

A lire aussi > J.R.R. Tolkien, au gré de sa fantasy

Mais ces découvertes n’auraient jamais été possibles sans le travail long, acharné, érudit de Christopher Tolkien. Son nom, bien sûr, vous est familier. Son prénom, certainement beaucoup moins. Et pourtant, le troisième fils de J.R.R Tolkien a fait plus pour l’œuvre de son père que son auteur lui-même.

Christopher Tolkien était le premier érudit de la Terre du Milieu. Namarië.

Une histoire de famille

En 1973, quand le créateur de la Terre du Milieu rend son dernier souffle, ne laissant dernier lui que ses deux grandes œuvres achevées, Christopher Tolkien quitte son poste de professeur et philologue à Oxford, où il marchait déjà dans les traces de son père, pour se consacrer à ce qui deviendra un véritable sacerdoce : faire vivre et enrichir son héritage littéraire et veiller à la protection de son intégrité.

Et qui de mieux placé pour accomplir cette mission que celui qui, dès son plus jeune âge, s’endort au rythme des aventures des Valar voyageant en Terre du Milieu et des combats des grands héros contre Morgoth et Sauron, les puissances du Mal ? Christopher Tolkien a été le premier lecteur de son père, son premier critique aussi.  » Si étrange que cela puisse paraître, j’ai grandi dans le monde qu’il avait créé. […] Le soir, il venait dans ma chambre et me racontait, debout devant la cheminée, des histoires formidables, celle de Béren et Luthien par exemple. » confiait-il au journal suisse Le Temps en 2012.

C’est lui qui a cartographié le monde inventé par J.R.R Tolkien, dessiné les courbes du fleuve Anduin et les pics acérés du Mordor. Lui enfin qui a exhumé les centaines de textes épars qui composent le legendarium de Tolkien.

Christopher Tolkien a participé à l’élaboration des cartes de la Terre du Milieu.
Crédit : Tolkien Estate
Un travail de transmission titanesque

En plus de quarante ans, Christopher Tolkien a réuni, compilé, classé, réécrit les manuscrits inachevés de son père pour en offrir un tout cohérent. Sans lui, pas de Silmarillion, ce récit mythologique qui nous plonge au cœur des origines de la Terre du Milieu. Poèmes, contes, romans… en tout, ce sont 17 oeuvres qu’il est parvenu à faire publier, rendant accessibles à tous ces milliers de pages et d’annotations rédigées dans l’écriture serrée de l’auteur.

Sans lui, pas de Contes et légendes inachevés, ces bouts d’histoire qui raccrochent l’histoire d’Aragorn à celle de Béren. Sans lui, pas d’Enfants de Hurin, sur les ébauches duquel il a travaillé 30 ans avant de pouvoir les regrouper dans un texte unique. Sans lui, finalement, l’œuvre de Tolkien n’aurait probablement pas atteint le statut qui est le sien aujourd’hui.

L’histoire de Béren et Luthien a fait l’objet d’une publication en juin 2017. Crédit : Christian Bourgois

Car Christopher Tolkien ne s’est pas contenté de faire découvrir l’histoire cachée de la Terre du Milieu. Dans une démarche inédite, en philologue érudit accompli, il a mis en lumière les travaux linguistiques de son père, spécialiste des sagas nordiques et anglo-saxonnes qui ont tant nourri son inspiration et tant influencé son écriture. Son immense travail de recherche, il l’a ensuite compilé dans L’Histoire du Milieu, construction fleuve de 12 tomes qui nous plongent dans la cosmogonie de la Terre du Milieu, de sa chronologie éclatée aux traditions et langues de ses nombreuses races de personnages.

 » Des millions de personnes dans le monde seront à jamais reconnaissantes à Christopher de nous avoir apporté le Silmarillion, Les Enfants de Hurin et L’Histoire de la Terre du Milieu . Nous avons perdu un titan. », Shaun Gunner, président de la Fondation Tolkien

Par son inépuisable volonté de transmettre l’héritage de son père, Christopher Tolkien lui a offert une indiscutable légitimité et a fourni une multitude de documents et de pistes pour les chercheurs universitaires, tant littéraires que linguistiques.

Avec sa mort, c’est le lien organique que les fans de J.R.R Tolkien entretenaient avec son œuvre qui disparaît. Christopher Tolkien n’était pas un écrivain. Mais il était un passeur, celui de son père. Et tous les lecteurs et lectrices de Tolkien, passés et futurs, jeunes et anciens, lui disent merci.

Audrey P.

Disparition de Terry Jones des Monty Python : qui était cette troupe de comiques anglais ?

Terry Jones à Londres en 2012. AFP/Andrew Cowie

L’humour anglais pleure un second membre des fameux comiques les Monty Python disparu ce 22 janvier. Cette fois, c’est Terry Jones, acteur, réalisateur, scénariste, historien et écrivain qui s’est arrêté de rire à l’âge de 77 ans. Retour sur l’histoire de ce collectif d’humoristes hors normes qui a marqué les années 70.

Sans doute inconnus des plus jeunes générations, les Monty Python étaient une troupe de 6 comiques britanniques devenue mythique. Elle a laissé sa trace dans l’art comique, au point de lui attribuer le statut de monument ou de symbole de l’humour à l’anglaise.

L’influence des Monty’s dans leur domaine est comparée à celle des Beatles dans la musique, c’est peu dire.

A tel point que dans le vocabulaire d’outre-manche, le qualificatif « Pythonesque » a même trouvé son chemin vers les dictionnaires.

Un humour décalé révélé par la télévision

Débutant au théâtre, la troupe fut révélé par la BBC dès fin 1969 à travers la série TV Monty Python’s Flying Circus.

L’humour des Monty’s prend ses racines dans le burlesque absurde et surréaliste qui remet en cause dans ces émissions les fondements classiques des productions télé de l’époque.

Sur 5 années, ce sont 45 épisodes qui furent réalisés et diffusés sur le service public anglais.

Découvrez un extrait de la série ci-dessous :

Ils ont inspiré certains de nos comiques français 

Les Monty’s ont laissé leur marque auprès de leurs fans et dans le milieu artistique bien au-delà des frontières du Royaume-Uni et du monde anglo-saxon.

Chez nous, Alain Chabat, la troupe des Robins des Bois ou encore Albert Dupontel se réclament clairement de leur influence.

Après l’arrêt de la série fin 1974, les membres des Monty’s produisent et réalisent pour le cinéma des longs-métrages Sacré Graal ! (1975)  La Vie de Brian (1979) Le Sens de la vie (1983) puis séparément, ils participèrent à des projets de cinéma ou de télévision. Les plus notables : Brazil  (1985), Un poisson nommé Wanda (1988), ou encore Les Aventures du baron de Münchhausen (1989).

Un premier membre des Monty Python, Graham Chapman, avait déjà tiré sa révérence en 1989.

En 2014, les cinq membres restants se sont retrouvés une dernière fois sur scène à Londres et ils proposèrent à leurs fans une série de spectacles joués qui affichèrent tous complets.

THE NEW AVENGER – 23/01/20

Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude toujours en vigilance rouge

Deux départements sont en vigilance rouge. CREDITS MINISTERE DE L’INTERIEUR

MÉTÉO – Deux fleuves ont débordé. Plus d’un millier de personnes ont été évacuées. La situation ne devrait pas s’améliorer avant jeudi midi.

Plus les heures passent, plus la tempête Gloria est intense dans l’extrême Sud-Ouest. Mais pour l’heure sans faire de victime. Ainsi jeudi 23 janvier, les Pyrénées-Orientales et l’Aude étaient toujours placés en vigilance rouge par Météo France. La nuit a été très arrosé et deux fleuves ont débordé, l’Agly (au nord de Perpignan) et l’Aude (sud de Carcassonne).

Quelque 1500 habitants ont été évacués mercredi soir dans les Pyrénées-Orientales et quelques dizaines dans l’Aude. Une cellule d’information a été activée dans le 1er département au : 04 68 51 67 67.

Avec l’alerte rouge activée, les habitants doivent savoir qu’une vigilance absolue s’impose. Il est demandé de ne pas sortir de chez soi, de ne pas utilisez sa voiture. Ce niveau de vigilance impose également de prévoir des moyens d’éclairage et de faire des réserves d’eau potable.

Les recommandations de Météo France en cas de vigilance rouge. CREDITS METEO FRANCE

Les pluies qui tombent sur la région depuis lundi devaient, après une légère accalmie, redoubler d’intensité jeudi en cours de matinée, a averti Météo-France.

Dans l’Aude, une cellule d’information a également été activée, le 04 68 10 29 00 :

La situation est aggravée par la fonte de la neige récemment tombée, qui augmente le débit des cours d’eau, tandis que sur le littoral, la houle et les fortes vagues d’est à nord-est gênent l’écoulement des rivières.

SIX MORTS EN ESPAGNE

En Espagne, Gloria a déjà fait six morts. Dans la province de Gérone en Catalogne (nord-est), 220.000 foyers se sont retrouvés privés d’électricité pendant plusieurs heures mardi, selon les services d’urgence, avant que l’avarie ne soit réparée et le courant rétabli.