La saison 3 du Bureau des légendes a enfin une date de diffusion

C’est officiel, la saison 3 du Bureau des légendes, la série d’espionnage de Canal + incarnée par Mathieu Kassovitz et Jean-Pierre Daroussin, a enfin une date de diffusion.

(c) Canal +
(c) Canal +

Après plus d’un an d’attente, les fans du Bureau des Légendes pourront retrouver les aventures de Guillaume Debailly alias « Malotru », membre respecté de la Direction Générale de la sécurité extérieure (DGSE) dès le lundi 22 mai à 21 heures sur Canal +.

Dans un premier teaser dévoilé il y a un mois (vidéo), on découvrait « Malotru » toujours aux mains de Daesh, retenu prisonnier dans le désert dans un uniforme de prisonnier orange.

 

Nul doute que l’intrigue tournera autour de la libération de l’agent double. Au programme, dix nouveaux épisodes de 52 minutes entre l’Iran, la France et la Syrie.

 

Clothilde Bru

 

Un marchand d’art « oublie » un tableau de 1,5 million d’euros dans un taxi

Ce mardi, un marchand d’art, a oublié un tableau d’une valeur de 1,5 million d’euros dans le coffre d’un taxi. »L’administrateur de biens devait rencontrer un collectionneur dans le IIIe arrondissement » de Paris », a expliqué mardi la source policière. « Il a pris un taxi, mis l’oeuvre dans le coffre et l’a ensuite « oubliée ». Il n’aurait pas retrouvé son taxi et aurait porté plainte pour vol samedi, selon cette même source.

Il s’agit d’un tableau de Lucio Fontana, sculpteur et peintre italien, baptisé « Concetto spaziale ».

Capture d’écran 2017-05-02 à 12.26.09
GETTY IMAGES/AFP/MARY TURNER

L’oeuvre est l’un des monochromes lacéré de Lucio Fontana. Ces oeuvres appelées « tableaux à entailles » peuvent valoir plusieurs millions d’euros.

Le premier district de police judiciaire (1er DPJ) de Paris est chargé de l’enquête.

Marie Lecoq.

Le BAL fête les 70 ans de l’agence Magnum

La célébrissime agence de photojournalisme Magnum fête ses 70 ans cette année. À cette occasion le BAL, espace d’exposition situé dans le 18ème arrondissement de Paris, a sorti de ses cartons une sélection de photographies prises entre 1947 et 1979 choisies parmi des milliers de tirages jusqu’alors inaccessibles.

 

© )Léonard Freem, Magnum Harlem fashion show, 1963

 

« Magnum Analog Recovery » est l’exposition incontournable pour les passionnés de photographie. Élaborée grâce aux archives de l’agence Magnum, elle est aussi l’occasion de revenir sur certains événements qui ont marqué le siècle dernier à travers des tirages souvent restés confidentiels et réalisés par les plus grands noms de la photographie du XXème siècle.

Créé en 2010 par Diane Dufour et Raymond Depardon, le BAL  est un espace d’exposition, d’édition, de réflexion et de pédagogie dédié à l’image contemporaine sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma ou nouveaux médias.

C’est tout naturellement que Diane Dufour a été choisie comme commissaire de l’exposition. À la tête de Magnum pendant sept ans, elle s’est replongée pendant des mois dans les archives de l’agence pour en tirer une rétrospective à la gloire du photojournalisme.

© Marc Riboud, Championnat du monde d’échecs, Moscou, 1960

L’exposition regroupe des dizaines de tirages, tous en noir et blanc. Du Chili à la Jamaïque, des États-Unis au Brésil, elle revient sur certains des grands moments qui ont fait l’histoire du XXème siècle, ou racontent un endroit, une époque. Aussi le visiteur pourra passer du célèbre débarquement d’Omaha Beach immortalisé par Robert Capa le 6 juin 1944, à une Marilyn Monroe bondissante sous l’objectif de Philippe Halsman, du saisissant compte rendu photographique de Philip Jones Griffiths sur la guerre du Vietnam au témoignage de Chris Steele-Perkins sur les « jeunes blousons noir » à Southend en Angleterre dans les années soixante-dix.

Chaque panneau rassemble une sélection de photos extraites d’un tirage, souvent accompagnées d’une citation. Les mots qui viennent illustrer les images sont uniquement ceux des photographes. Ils offrent ainsi une réflexion plus large sur le métier de photojournaliste, « témoin du transitoire » et souvent spectateur du pire.

De Philippe Halsman à Philip Jones Griffith en passant par Ernst Haas ou Erich Lessig, ce sont les clichés et les mots des plus grands noms du photojournalisme qui sont à l’honneur.

© Cornell Capa, John F. Kennedy saluant une foule de supporters, North Hollywood, Californie, septembre 1960 ©

Cette exposition est à découvrir jusqu’au 27 août au BAL, 6 impasse de la Défense à Paris.

 

Clothilde Bru

Eminem attaque en justice le parti au pouvoir en Nouvelle-Zélande

Lundi, le rappeur Eminem a entamé une procédure judiciaire contre le NZNP (parti national de Nouvelle-Zélande), parti de centre droit actuellement au pouvoir en Nouvelle Zélande, qu’il accuse d’avoir utilisé sans licence son tube « Lose Yourself » dans une campagne politique.

Les avocats de l’artiste américain ont assuré à la Haute Cour de Wellington qu’il n’avait pas autorisé le Parti National à utiliser sa chanson, présente dans le film 8 Mile, sorti en 2002.

De son côté, la formation de centre droit se défend en expliquant que le titre utilisé provenait d’une « banque de sons générique issue du fournisseur de musique Beatbox ».

 

Lose Yourself a été classé par le magazine Rolling Stone parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps, et récompensé de deux Grammys et d’un Academy Award.

Marie Lecoq.