Le BAL fête les 70 ans de l’agence Magnum

La célébrissime agence de photojournalisme Magnum fête ses 70 ans cette année. À cette occasion le BAL, espace d’exposition situé dans le 18ème arrondissement de Paris, a sorti de ses cartons une sélection de photographies prises entre 1947 et 1979 choisies parmi des milliers de tirages jusqu’alors inaccessibles.

 

© )Léonard Freem, Magnum Harlem fashion show, 1963

 

« Magnum Analog Recovery » est l’exposition incontournable pour les passionnés de photographie. Élaborée grâce aux archives de l’agence Magnum, elle est aussi l’occasion de revenir sur certains événements qui ont marqué le siècle dernier à travers des tirages souvent restés confidentiels et réalisés par les plus grands noms de la photographie du XXème siècle.

Créé en 2010 par Diane Dufour et Raymond Depardon, le BAL  est un espace d’exposition, d’édition, de réflexion et de pédagogie dédié à l’image contemporaine sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma ou nouveaux médias.

C’est tout naturellement que Diane Dufour a été choisie comme commissaire de l’exposition. À la tête de Magnum pendant sept ans, elle s’est replongée pendant des mois dans les archives de l’agence pour en tirer une rétrospective à la gloire du photojournalisme.

© Marc Riboud, Championnat du monde d’échecs, Moscou, 1960

L’exposition regroupe des dizaines de tirages, tous en noir et blanc. Du Chili à la Jamaïque, des États-Unis au Brésil, elle revient sur certains des grands moments qui ont fait l’histoire du XXème siècle, ou racontent un endroit, une époque. Aussi le visiteur pourra passer du célèbre débarquement d’Omaha Beach immortalisé par Robert Capa le 6 juin 1944, à une Marilyn Monroe bondissante sous l’objectif de Philippe Halsman, du saisissant compte rendu photographique de Philip Jones Griffiths sur la guerre du Vietnam au témoignage de Chris Steele-Perkins sur les « jeunes blousons noir » à Southend en Angleterre dans les années soixante-dix.

Chaque panneau rassemble une sélection de photos extraites d’un tirage, souvent accompagnées d’une citation. Les mots qui viennent illustrer les images sont uniquement ceux des photographes. Ils offrent ainsi une réflexion plus large sur le métier de photojournaliste, « témoin du transitoire » et souvent spectateur du pire.

De Philippe Halsman à Philip Jones Griffith en passant par Ernst Haas ou Erich Lessig, ce sont les clichés et les mots des plus grands noms du photojournalisme qui sont à l’honneur.

© Cornell Capa, John F. Kennedy saluant une foule de supporters, North Hollywood, Californie, septembre 1960 ©

Cette exposition est à découvrir jusqu’au 27 août au BAL, 6 impasse de la Défense à Paris.

 

Clothilde Bru

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *