Pôle emploi : les raisons du blocage

Les agents de Pôle emploi sont en grève ce lundi 8 février dans trois régions – Ile de France, Languedoc Roussillon / Midi Pyrénées et Auvergne / Rhône Alpes –. Les syndicats s’opposent à la fermeture des agences l’après-midi aux chômeurs sans rendez-vous et à la généralisation l’inscription en ligne.

 

Nouvelle organisation des agences

C’est le point central de l’appel à la grève. La nouvelle organisation, appelée « accès direct à son conseiller », instaure la fermeture des agences tous les après-midi à l’ensemble des demandeurs d’emploi. Ce nouveau dispositif prévoit l’accueil sans rendez-vous uniquement en matinée (8h30/12h30). Les après-midi étant désormais réservées aux demandeurs d’emploi bénéficiant d’un rendez-vous ou aux ateliers (rédaction de CV mise en valeur des expériences, etc. entre 12h30 et 16h30).

Pour la direction, cette réforme permettrait d’augmenter le temps consacré à l’accompagnement personnalisé et de fluidifier le travail des agents. Une mesure pas vraiment du goût des syndicats. « L’usager, mis à distance des agences, est abandonné à son sort. […] Ces mesures testées depuis le mois d’octobre dans les régions tests sont catastrophiques avec des queues devant le Pôle emploi dès 7h30 pour pouvoir accéder à un conseiller », indiquent les syndicats dans un tract commun. Mise en place dans 9 régions, la réforme entrera en vigueur partout en France fin mars.

 

Pole-emploi-mention-passable-pour-l-annee-2014           Mention passable pour l’année 2014 ©PHILIPPE HUGUEN/AFP
Des services dématérialisés

Les syndicats protestent également contre la mise en place du « nouveau parcours du demandeur d’emploi ». Depuis le 25 janvier, les inscriptions et les dépôts de demandes d’allocations se font uniquement sur internet, sans l’aide ni l’accompagnement d’un conseiller. Objectif pour la direction : dégager du temps pour les conseiller Pôle emploi souvent débordés par les demandes. «  L’objectif est de vider les agences de leurs usagers […] Le dossier est étudié à distance, sans échange, au risque d’avoir un calcul de droits réalisés sur des informations incomplètes », dénoncent les syndicats.

Concrètement, le demandeur d’emploi doit compléter un formulaire en ligne et procéder au téléchargement des documents requis pour réaliser son inscription. Les demandes d’allocations et les premiers éléments de recherche d’emploi doivent également être réalisées sur internet. Par la suite, le demandeur d’emploi pourra bénéficier d’un entretien avec un conseiller dans un délai de 2 à 4 semaines après son inscription. A compter du 1er mars, toutes les régions seront soumises à cette nouvelle mesure.

L.P

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *