Roland-Garros : les favoris au rendez-vous, bilan mitigé pour les Français

Ce mardi 1er juin avait lieu la fin du premier tour Porte d’Auteuil. Le « maître des lieux » Rafael Nadal a réussi son entrée en lice, tout comme la numéro une mondiale Ashleigh Barty. Quatre Français ont réussi à valider leur ticket pour le prochain tour, portant le total à sept.

Ce mardi 1er juin ont eu lieu les dernières rencontres du premier tour de Roland-Garros. © Pixabay

Soleil de plomb, ciel bleu, 28 degrés en plein après-midi… Le beau temps était au rendez-vous pour la fin du premier tour, mardi 1er juin. Dès 11 heures, la numéro une française Fiona Ferro entrait sur le court Suzanne Lenglen face à la qualifiée En-Shuo Liang, 297e mondiale. Si, sur le papier, la rencontre semblait déséquilibrée, la Niçoise a dû batailler avant de s’imposer difficilement en trois sets, 6-1 1-6 6-4. La 51e mondiale affrontera Jennifer Brady, tête de série 13, au deuxième tour. Kristina Mladenovic a elle aussi battu une joueuse issue des qualifications, Anna Karolina Schmiedlova, 6-4 6-0 après un premier set d’une heure. Avec les victoires de Caroline Garcia et Harmony Tan les jours précédents, il y aura donc quatre Françaises au deuxième tour du Grand Chelem parisien.

Des défaites logiques, d’autres frustrantes

Chloé Paquet et Océane Babel, respectivement 251e et 1047e mondiales et toutes deux invitées, se sont, elles, logiquement inclinées. La première a été dominée par Magda Linette (6-4 6-4) tandis que la seconde n’a pas démérité et a même servi pour le deuxième set face à la tête de série n°5 du tournoi Elina Svitolina (6-2 7-5).

« C’est juste une expérience incroyable de pouvoir jouer sur le central contre Elina Svitolina, qui est une grande joueuse. Je n’en garde que des très bons souvenirs. J’ai pu profiter du public qu’il y avait, de l’ambiance, et du match. » – Océane Babel après son match.

Ugo Humbert, lui, peut avoir des regrets. Le Lorrain, tête de série n°29, n’a toujours pas remporté de match à Roland-Garros et a été éliminé d’entrée par Ricardas Berankis, 93e mondial. Après un dernier jeu dans lequel il a sauvé plusieurs balles de match et eu l’opportunité de revenir à cinq jeux partout, il a finalement cédé, 6-4 6-4 2-6 6-4. La rencontre avait débuté avec plus d’une demi-heure de retard suite à la présence d’un véhicule suspect aux abords du stade.

Même sort pour Adrian Mannarino, pourtant favori de son match, qui a rendu les armes après 3h29 de match contre Aljaz Bedene (7-5 3-6 7-5 6-2). De leur côté, Benjamin Bonzi, bénéficiaire d’une invitation, et Lucas Pouille, en manque de repères ces derniers mois, se sont logiquement inclinés en trois sets, respectivement face à Facundo Bagnis et Pablo Cuevas.

Monfils dans la douleur, Gasquet remporte le duel franco-français

Deux Français ont tout de même rejoint Enzo Couacaud, déjà qualifié, au deuxième tour. Gaël Monfils, demi-finaliste en 2008, affrontait Albert Ramos-Vinolas, spécialiste de la terre battue. Fantomatique au premier set, perdu 1-6, le 15e mondial a dû sauver une balle de deux sets à zéro avant de revenir à une manche partout au tie-break. Dans une ambiance de folie, il s’adjugeait ensuite les deux sets suivants pour l’emporter 1-6 7-6(6) 6-4 6-4.

Le match suivant opposait deux Français dans un duel de générations : d’un côté Richard Gasquet, 34 ans, de l’autre, Hugo Gaston, 20 ans, révélation du dernier Roland-Garros et bénéficiaire d’une wild-card. Et c’est le plus expérimenté des deux qui s’est facilement imposé, 6-1 6-4 6-2. Le Biterrois défiera Rafael Nadal au deuxième tour.

Nadal et Barty réussissent leur entrée, Rublev éliminé

Rafael Nadal, justement, a débuté son tournoi dans l’après-midi face à l’Australien Alexei Popyrin, qui s’était révélé à l’Open d’Australie en 2019 en battant Dominic Thiem. S’il a dû sauver deux balles de troisième set, l’Espagnol a livré un match plutôt solide et l’a emporté 6-3 6-2 7-6(3).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros)

La numéro une mondiale Ashleigh Barty, vainqueure du tournoi en 2019, s’est fait une petite frayeur en perdant le deuxième set mais a ensuite imposé son rythme pour se défaire de Bernarda Pera, 6-4 3-6 6-2. C’est également passé pour Karolina Pliskova (tête de série n°9) et Maria Sakkari (tête de série n°17).

Chez les hommes, les principales têtes de série ont aussi tenu leur rang, dans l’ensemble. Matteo Berrettini (n°9), récent finaliste à Madrid, s’est imposé en quatre sets contre le Japonais Taro Daniel tandis que Diego Schwartzman (n°10) n’a pas fait de détail face au Taïwanais Yen-Hsun Lu. Seule surprise de la journée, la défaite d’Andrey Rublev, tête de série n°7 face à Jan-Lennard Struff, toujours dangereux.

 

À 21 heures, le numéro 1 mondial Novak Djokovic disputera son premier match du tournoi sur le court central contre Tennys Sandgren. Demain, place au début du deuxième tour avec notamment Serena Williams, Victoria Azarenka, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev. Du côté des français, on retrouvera Caroline Garcia, Harmony Tan et Enzo Couacaud.

Laura Pottier

Notre-Dame de Paris : le chantier de restauration reprend avec dix ouvriers

Le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris redémarre ce lundi 27 avril. Suspendu depuis le début du confinement le 17 mars dernier, une dizaine d’ouvriers seront autorisés à travailler sur le site.

Echafaudage sur le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris, 2019. (Crédit : DR)

Mise en suspens depuis le début du confinement le 17 mars dernier en raison de la pandémie de Covid-19, la restauration de Notre-Dame de Paris va reprendre progressivement à partir de ce lundi 27 avril. Une reprise annoncée jeudi dernier par l’Établissement public en charge de la restauration de la cathédrale incendiée il y a un an. « Dans le cadre de la reprise progressive de l’activité à partir de lundi, j’ai veillé à ce que les mesures et procédures adaptées soient mises en oeuvre afin de garantir le respect des gestes barrières et le maintien de la distanciation sociale », souligne dans un communiqué Jean-Louis Georgelin, chargé de piloter la restauration de l’édifice.

« Une montée en puissance des effectifs tout au long du mois de mai »

À partir du 27 avril, l’Etablissement public prévoit trois étapes pour la reprise. Il s’agira d’abord de la « remise en fonctionnement de la base vie du chantier« , puis d’une « reprise et achèvement des travaux » en cours à la mi-mars, qui concernent notamment les « nouvelles installations de décontamination« . Finalement, sera envisagée une « reprise des travaux complexes de sécurisation« , comprenant la dépose de l’échafaudage sinistré et le montage d’un « échafaudage pour la dépose du grand orgue« .

La décision de relancer l’activité sur le chantier a été prise « après instruction approfondie des conditions de reprise« , avec notamment la maîtrise d’œuvre et les entreprises concernées. Elle se fonde, en outre, sur les « préconisations de sécurité sanitaire » élaborées par le gouvernement.

Repas et hébergement des ouvriers

 

Les entreprises Accor et Sodexo, partenaires de la Fondation du Patrimoine, ont accepté d’assurer la prises en charge de l’hébergement et des repas du personnel qui reprend l’activité sur le site. L’entreprise d’hôtellerie Accor a réouvert l’hôtel Mercure Notre-Dame Saint-Germain-des-Prés, situé à cinq minutes à pied du site, pour héberger les compagnons. L’entreprise Sodexo, quant à elle, leur offrira des repas chaud à tarif avantageux.

 

Leela BADRINATH