Les dépenses militaires mondiales ont atteint un record en 2019

En 2019, les dépenses militaires mondiales ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de la Guerre froide, d’après un rapport publié lundi 27 avril par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). La récession liée à la crise du Covid-19 pourrait entraîner une baisse dans les prochaines années, mais probablement de courte durée, selon les experts.

Les dépenses militaires mondiales ont atteint en 2019 leur plus haut niveau depuis 30 ans (Unsplash)

Les dépenses militaires mondiales ont atteint 1782 milliards d’euros en 2019, leur plus haut niveau depuis 1989. Cela représente une progression de 3,6% sur l’année, la plus forte progression depuis 2010.

Cinq pays représentent 60% des dépenses mondiales

Les cinq pays ayant les dépenses militaires les plus élevées sont les États-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie et l’Arabie saoudite. Ils représentent à eux seuls 60% des dépenses militaires mondiales. Les dépenses militaires des États-Unis ont augmenté de 5,3% en 2019.

Parmi les quinze premiers pays du classement, c’est l’Allemagne qui a connu la plus forte augmentation par rapport à 2018, ses dépenses militaires ont augmenté de 10% en 2019. Les dépenses militaires de la France en revanche sont restées relativement stables, avec une augmentation d’1,6% en 2019.

Une baisse possible après la crise du Covid-19

Nan Tian, chercheur à l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), estime que « la croissance des dépenses militaires s’est accélérée ces dernières années », mais que cette tendance pourrait s’inverser avec la crise du Covid-19. Cependant, le Sipri ne s’attend pas à une baisse durable des dépenses militaires : « Nous pourrions assister à une baisse des dépenses pendant un à trois ans, puis à une nouvelle hausse dans les années à venir ».

Julie Bringer

INFOGRAPHIE – Quelles sont les forces russes présentes sur le sol syrien ?

Alors que les crispations sont de plus en plus fortes autour de l’attaque présumée chimique du régime de Damas et que les puissances occidentales renforcent leurs menaces sur une possible intervention, contre l’avis de la Russie, quel est le poids militaire des russes en Syrie ?

Colin Gruel avec AFP

L’armée irakienne compte reprendre Fallouja

Les forces irakiennes convergeaient lundi vers Fallouja, à l’ouest de Bagdad, en vue de reprendre cette ville au groupe État islamique (EI), une bataille qui s’annonce comme l’une des plus difficiles dans la guerre contre les jihadistes. Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé dans la nuit le lancement de l’offensive pour reprendre ce fief jihadiste situé à 50 kilomètres de Bagdad, avant de visiter le centre des opérations.

Continuer la lecture de « L’armée irakienne compte reprendre Fallouja »