Match retour pour Booba et Kaaris (Sabrina)

Le feuilleton de l’été connaît de nouveaux rebondissements. Booba annonce un combat contre Kaaris le 5 avril prochain à Bruxelles.

Alors que les méandres judiciaires touchent à leur fin, les rappeurs Booba et Kaaris remettent leurs différends sur le devant de la scène. Cette fois, il s’agit d’un combat organisé de MMA (mixed martial arts). Ce sera l’occasion pour chacun des deux hommes de prendre sa revanche après la bagarre générale qu’ils ont déclenchée l’été dernier.

Les faits remontent au 1er août à l’aéroport d’Orly près de Paris. Booba, accompagné de ses amis, prévoit de se rendre à Barcelone où il doit donner un concert. Il y rencontre par hasard, Kaaris et sa bande, en partance pour la même destination : le rappeur doit également se produire dans une boîte de nuit de la ville.

A l’origine, Kaaris, de son vrai nom Okou Armand Gnakouri est le protégé d’Elie Yaffa alias Booba (accès abonnés). Alors qu’ils multiplient les collaborations, ils mettent un point final à leur relation et deviennent ennemis. Ils ne se voient plus mais s’attaquent régulièrement dans les médias et sur les réseaux sociaux à coups de clashs et de messages provocateurs.

 

Premier round du combat

Leur rencontre à Orly leur donne enfin l’occasion de régler leurs comptes. Les insultes fusent, les coups partent et les flacons de parfum volent. Les boutiques duty-free se transforment en champ de bataille. C’est la panique parmi les passagers-spectateurs. Certains fuient, d’autres essuient des coups, pendant que les plus audacieux filment la scène pour la diffuser en direct sur Snapchat, Facebook ou Instagram.

La rixe prend fin au commissariat avec neuf arrestations et la mise en garde-à-vue des rappeurs. Trois plaintes sont déposées contre Booba et Kaaris. Ils sont jugés en comparution immédiate. Voici le verdict:

  • Booba et Kaaris passent trois semaines en détention provisoire.
  • Ils sont condamnés à une peine de 18 mois de prison avec sursis par le Tribunal de Créteil.
  • Ils sont redevables d’une amende de 50.000 euros chacun.
  • Leurs proches écopent de peines de prison allant jusqu’à douze mois.

Un match de MMA pour marquer le coup

En décembre, Kaaris provoque Booba sur Instagram, qui saisit l’opportunité de prendre sa revanche.

Les échanges ne passent pas inaperçus. Les posts – fake ou vrais – envahissent les réseaux sociaux. Les internautes jubilent et parient sur l’issue de l’affrontement. Ils y voient le remake version française du « combat du siècle » entre l’Américain Floyd Mayweather et l’Irlandais Conor McGregor qui a eu lieu en août 2017. Un combat mythique dans le milieu de ce sport dont les deux rappeurs français sont adeptes. C’est à l’instar de cette rencontre que Booba souhaite défier Kaaris. Le MMA est une discipline sans limite et très dangereuse, d’où son interdiction en France. C’est pourquoi la confrontation est prévue en Belgique où ce sport est autorisé. Le 10 janvier, Booba officialise l’événement en postant une vidéo sur son compte Twitter dans laquelle il mentionne un contrat envoyé à son adversaire ainsi qu’une prime de 300.000 euros versée au vainqueur.

Coup de sang ou coup de pub ?

Booba jouit d’une grande notoriété en France et l’étranger. Avec cette affaire, Kaaris s’est fait connaître du grand public. Financièrement, aucun d’eux ne compte sur ce combat pour améliorer sa situation déjà confortable. S’ils créent le buzz c’est avant tout pour raviver la tradition du clash dans le rap. En effet, c’est l’essence même du genre musical venu des Etats-Unis. Les rappeurs s’affrontent au micro avec des attaques plus ou moins frontales, le meilleur remportant l’ovation du public. Mais les susceptibilités sont grandes et les rivalités continuent souvent dans la rue. Aux USA, de nombreux artistes sont victimes de leurs adversaires artistiques.
En France, la lutte entre rappeurs existe aussi et Booba n’en est pas exclu. Il en est venu aux mains à plusieurs reprises, notamment avec ses deux ennemis historiques Rhoff et La Fouine. Avec le combat du 5 avril il compte avant tout assoir sa place de numéro 1 et son rang de « DUC » comme il se fait appeler. Le monde du rap répond aux mêmes lois que la jungle : pour rester au sommet il faut se battre en permanence.
D’après le dernier post Instagram de Kaaris celui-ci aurait accepté l’invitation à condition de signer un nouveau contrat d’un million d’euros. Booba acceptera-t-il cette contre-proposition? A suivre sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI | Le clash dans le rap, de la battle à la bataille

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *