Les boîtes noires du vol Egyptair sont toujours recherchées

 

EgyptAir_Boeing_777-300ER_SU-GDO_BKK_2012-6-14

Il y a quatre jours, le vol Egyptair MS804 s’écrasait en mer Méditerranée avec 66 passagers à son bord dont 30 français et 15 égyptiens. La piste de l’attentat à l’explosif, un temps évoquée par le ministre égyptien de l’aviation civile, a depuis été écartée. Tout indique en effet l’incident technique : l’absence de revendication et la présence d’alertes signalant de la fumée à bord et une défaillance du système de commandes de vol. Un incendie semble avoir eu lieu à bord de l’appareil, mais on ne sait pas s’il est criminel ou accidentel.

Dimanche, pour le troisième jour, les armées française et égyptienne ont scruté la mer entre la Crète et le Nord de l’Égypte. Si des débris de l’appareil et des effets personnels des voyageurs ont pu être retrouvés, aucun corps n’a encore été repêché. La France a envoyé un patrouilleur de mer quadriller la zone, à la recherche de l’épave et des boîtes noires. Quant à l’Égypte, elle a dépêché un sous-marin capable de descendre à 3000 mètres de profondeur. Les deux bâtiments devraient arriver sur place cet après-midi. Les boîtes noires qu’ils recherchent continueront à émettre un signal pendant quatre à cinq semaines, avant de s’éteindre par manque de batteries.

 

Claire-Marie Germain

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *