Foot/Copa América : la Seleção doit redorer son blason

Humilié sur ses terres lors de la dernière Coupe du monde, le Brésil doit se racheter à la Copa América au Chili du 11 juin au 4 juillet. La défaite 7-1 contre l’Allemagne puis la défaite en petite finale ne seront digérées qu’en cas de victoire.

 

Pourquoi vont-ils gagner ?

Avec l’éviction de Scolari et le retour de Dunga comme sélectionneur, la Seleção est mieux équilibrée. Elle se base sur une défense solide, que certains vont jusqu’à qualifier de meilleure défense du monde, avec notamment les joueurs du PSG Thiago Silva et David Luiz. L’absence de Marcelo pour blessure devrait être bien compensée par le latéral de Chelsea Filipe Luís. Le Brésil se présente sans aucun doute avec la meilleure brigade défensive de la compétition, ce qui en fait un favori.

D’autant que Neymar est en pleine forme et pourra porter l’équipe offensivement. Il a marqué 38 buts et réalisé sept passes décisives cette année avec Barcelone. Un gage de confiance.

Pourquoi ce n’est pas leur année ?

L’attaquant vedette de la Seleção devra encore et toujours travailler sans l’appui d’un numéro 9 de grand talent. Depuis la Coupe du Monde, Fred a laissé sa place à Firmino mais le problème reste le même devant. Au poste de gardien, la retraite de Julio Cesar a propulsé Jefferson, son remplaçant de longue date, sur le devant de la scène. Répondra-t-il présent lors de sa première grande compétition avec les Brésiliens ?

Les derniers résultats

Depuis la Coupe du Monde et les revers cinglants, le Brésil a bien négocié sa campagne de préparation. Ils ont notamment défait l’Argentine (2-0), la France (3-1) et le Chili (1-0). La Seleção reste sur sept victoires consécutives avec 18 buts marqués contre deux buts encaissés.

Le joueur à surveiller

Rares sont les petits nouveaux de 32 ans… C’est le cas de Jefferson, le gardien numéro 1 de la sélection brésilienne. Il aura la lourde tâche d’effacer l’ombre de son prédécesseur Julio Cesar et de ses 87 matchs disputés sous le maillot auriverde. Il devra aussi être à la hauteur de sa défense, un défi pour le portier de Botafogo qui n’a jamais joué dans l’un des cinq grands championnats européens.

Les absents

Marcelo et Oscar sont blessés et remplacés poste pour poste par Filipe Luis et Kaka dans le groupe. Daniel Alves n’est lui pas sélectionné malgré sa forme physique, Dunga ayant annoncé vouloir rajeunir l’effectif.

L’avis de la rédac 

★ ★ ★ ★ ☆ Le Brésil, tout simplement…

Les 23:

Gardiens : Jefferson (Botafogo), Diego Alves (Valence/ESP), Marcelo Grohe (Grêmio)
Défenseurs : Danilo (Porto/POR), Fabinho (Monaco/FRA), David Luiz (PSG/FRA), Thiago Silva (PSG/FRA), Miranda (Atlético/ESP), Marquinhos (PSG/FRA), Filipe Luis (Chelsea/ANG), Filipe Luis (Chelsea/ANG)
Milieux : Luiz Gustavo (Wolfsburg/ALL), Elias (Corinthians), Fernandinho (Manchester City/ANG), Casemiro (Porto/POR), Philippe Coutinho (Liverpool/ANG), Willian (Chelsea/ANG), Everton Ribeiro (Al Ahli/EAU), Douglas Costa (Chakhtior Donetsk/UKR)
Attaquants : Robinho (Santos), Diego Tardelli (Shandong Luneng/CHN), Neymar (Barça/ESP), Roberto Firmino (Hoffenheim/ALL)

Nicolas Horlait.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *