Foot/Copa América: La Colombie, génération dorée

Vainqueur du tournoi en 2001, la Colombie se verrait bien remporter une nouvelle fois la compétition. Elle pourra compter pour cette édition sur une génération talentueuse, avec des joueurs offensifs de classe mondiale, mais une défense encore un peu friable.

Pourquoi peuvent-ils gagner ?

La Colombie possède un losange magique. Quatre joueurs au potentiel exceptionnel qui mèneront l’attaque au Chili. D’abord son numéro 10, James Rodriguez. Recruté pour 90 millions d’euros l’an dernier par le Real Madrid, le Colombien avait illuminé la Coupe du monde 2014 de son talent, remportant notamment le trophée du plus beau but, grâce à une somptueuse reprise de volée contre l’Uruguay. Pour l’épauler, il pourra compter sur la flèche Cuadrado. L’ailier supersonique transféré à Chelsea en cours de saison, animera de ses dribbles le front gauche de l’attaque. A droite, la Fiebre Amarilla se reposera sur Carlos Bacca, récent vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville, inscrivant notamment un doublé en finale. Enfin, à la pointe de l’attaque, on devrait retrouver Radamel Falcao. Auteur d’une saison très compliquée avec Manchester United, le Colombien reste un attaquant de classe mondiale, capable de marquer à tout moment, et sera très difficile à défendre pour toutes les équipes. Enfin sur le banc, un cinquième fantastique attend son heure pour briller. Le talentueux Jackson Martinez peut remplacer à tout moment l’un de ces quatre joueurs, et illuminer la compétition de son talent.

Pourquoi ce n’est pas leur année ?

C’est la fin de l’ère Yepes, le solide défenseur central colombien tire sa révérence internationale après 102 sélections. Zapata, un latéral de formation, devra prendre sa place au sein de la défense centrale. L’attaque de feu pourra-t-elle compenser les lacunes défensives ? Vraiment pas sûr…

Les derniers résultats

Depuis leur élimination en quart de finale de la Coupe du monde contre le Brésil, la Colombie n’a connu la défaite qu’une seule fois contre… le Brésil. Sinon, les partenaires de James ont gagné tous leurs matchs amicaux. Il faut dire qu’ils n’avaient pas choisi les adversaires les plus coriaces. Le Koweit, le Bahrein ou le Canada étaient par exemple de la partie.

Le joueur à surveiller

Carlos Bacca: Le puissant attaquant du FC Séville sort de la meilleure saison de sa carrière, et aura à cœur de briller sous ses couleurs nationales.

Les absents

A part Yepes qui a pris sa retraite internationale, les Colombiens n’ont pas d’absent majeur à déplorer.

L’avis de la rédaction

★★★☆☆ L’attaque fait gagner les matchs, la défense fait gagner les tournois. Avant de mettre le feu aux défenses adverses, la Colombie devra d’abord consolider la sienne.

Les 23

Gardiens: Fernando Muslera (Galatasaray/TUR), Martin Silva (Vasco de Gama/BRE), Rodrigo Munoz (Libertad/PAR).
Défenseurs: Maximiliano Pereira (Benfica/POR), Matias Aguirregaray (Penarol), José Gimenez (Atletico Madrid/ESP), Diego Godin (Atletico Madrid/ESP), Sebastian Coates (Sunderland /ANG), Emiliano Velazquez (Getafe/ESP), Gaston Silva (Torino/ITA), Alvaro Pereira (Sao Paulo/BRE), Mathias Corujo (Universidad de Chile/CHL), Jorge Fucile (Nacional Montevideo).
Milieux: Alvaro Gonzalez (Torino/ITA), Carlos Sanchez (River Plate/ARG), Camilo Mayada (River Plate/ARG) Egidio Arévalo Rios (Morelia/MEX), Walter Gargano (Naples/ITA), Guzman Pereira (Universidad de Chile/CHL), Nicolas Lodeiro (Boca Juniors/ARG), Cristian Rodriguez (Grêmio/BRE), Giorgian De Arrasacaeta (Cruzeiro/BRE).
Attaquants: Christian Stuani (Espanyol Barcelone/ESP), Abel Hernandez (Hull City/ANG), Edinson Cavani (Paris SG/FRA), Diego Rolan (Bordeaux/FRA), Jonathan Rodriguez (Benfica/POR).

Nicolas Horlait et Sami Acef

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *